Les fêtes improbables en Espagne

Vous connaissez sûrement l’Espagne pour ses plats typiques comme les tapas, la paella ou encore le gaspacho, ou pour ses villes emblématiques telles que Barcelone, Madrid ou Séville. Mais connaissez-vous les fêtes espagnoles ? Plus précisément, saviez-vous qu’on célèbre en Espagne des fêtes plus improbables et originales les unes que les autres ? En voici quelques unes :

La Tomatina

Chaque dernier mercredi du mois d’août a lieu une fête appelée la Tomatina, à Buñol dans la province de Valence. La ville devient alors la scène d’une bataille improbable où 140 tonnes de tomates sont lancées. L’origine de cette fête date de 1945 : le jour de la Saint Patron, un groupe de jeunes créa une bousculade qui se transforma en altercation durant laquelle l’un d’entre eux jeta tout ce qui lui passait sous la main. Un marchand de tomates s’avérait être à proximité. L’année suivante le même groupe retourna se battre et apporta cette fois-ci ses propres tomates.  La Tomatina était alors née. Aujourd’hui, cette fête est très prisée, des personnes du monde entier viennent y participer.

57c7f9b6901e5-nporbh3fxtu8xv1abo1q9eznlwh4rwmfoqfhpcla3o
© Tomato festival Spain

Concours de castell

Si vous êtes allés en Catalogne, vous avez surement déjà aperçu ces impressionnantes tours humaines dans la rue, appelées castell.  Il existe un concours qui a lieu tous les deux ans à Tarragone. Il s’agit d’une manifestation populaire où des équipes s’affrontent en dressant d’impressionnantes tours humaines de 6 à 9 étages. Vous verrez que la tenue du casteller est également particulière : il porte un pantalon blanc, une chemise de couleur, un foulard en coton rouge à pois blancs et une faixa, une large ceinture noire qui permet de se protéger le dos et de prendre appui pour escalader.

Voici les différents rendez-vous pour voir des castells :

– Aux alentours du 23 – 24 septembre à Tarragone, lors de la fête de Santa Tecla.
– À Tarragone , chaque mercredi d’été sur les coups de 20h, des castells sont érigés au pied des marches de la cathédrale, sur la Plaça de Santiago Rossinyol.
– Le 3e dimanche de juin, à Barcelone, sur la Plaça Sant Jaume.

placa-de-toros-bianual-de-castellers.jpg
© Tarragona Turisme

Bataille du vin à Haro, La Rioja

Tous les 29 juin, jour de la Saint Pierre, la ville de Haro dans la région de La Rioja célèbre une autre fête originale : la Bataille du vin. La région de la Rioja est en effet connue pour son patrimoine viticole. Armé de pistolet en plastique ou de seaux entiers, le but est que tous les participants ressortent rouge de la bataille et qu’on ne puisse plus distinguer leur T-shirt blanc. 130 000 litres de vin sont ainsi utilisés chaque année. Pour ceux qui préfèrent le boire, vous pourrez régaler vos papilles avec les nombreux vins de la région comme le Tempranillo.

15542
© Vacances en Espagne

La fête de Cascamorras à Guadix et à Baza

Le Cascamorras est une fête qui se célèbre chaque année en septembre dans les communes andalouses de Baza et Guadix, à l’est de Grenade. Elle est déclarée Fête d’Intérêt Touristique Nationale depuis 2006. A l’origine de cette fête, une altercation entre les deux villes au sujet de l’image de la Vierge de la Piedad. La vierge restera à Baza et chaque 6 septembre, le Cascamorras, un bouffon avec des vêtements colorés, tente de la dérober. Les habitants de Baza l’en empêche en lui jetant de la peinture noire. Le Cascamorras rentre alors bredouille à Guadix et les habitants en colère lui rejettent de la peinture. Chaque année, les deux villes font minent de se disputer la vierge et un homme se déguise en Cascamorras pour tenter d’aller la dérober. Un conseil, prévoyez des vêtements salissants !

La fête des Enfarinés à Ibi, Alicante

Depuis 200 ans, chaque 28 décembre a lieu une bataille d’œufs et de farine dans la ville d’Ibi dans la province d’Alicante au sud-est de l’Espagne. La fête prend la forme d’un coup d’Etat festif. Deux groupes se créent avec d’un côté les putschistes ou « Enfarinats » avec de faux vêtements militaires et de l’autre côté les opposants ou « La Oposicio » qui tentent de reprendre le contrôle de la ville. Les deux camps luttent sur la place de l’Eglise en se jetant des œufs, de la farine ou encore des pétards. Un spectacle à part entière qui recouvre la ville de poudre blanche.

ceeb1e26-cd14-11e6-b49a-34e8d465de44_original
© L’avenir

Le « Salto del Colacho » à Castrillo de Murcia, Burgo

Direction Castrillo de Murcia près de Burgos au nord de l’Espagne pour une tradition pour le moins improbable. Le principe est que des hommes déguisés en diable sautent au-dessus de bébés alignés sur un matelas. Pourquoi me direz-vous ? Le but serait d’éloigner les mauvais esprits. Tous les bébés nés au cours des 12 derniers mois peuvent y participer. Toutefois, les familles ne voulant pas prendre ce risque peuvent quand même assister à la fête en tant que spectateur. Personne ne connait vraiment l’origine de cette fête, il s’agirait d’un rite païen intégré plus tard dans le christianisme.

ob_e11ea8_9
© Quilaztli

Si vous voulez vivre les fêtes traditionnelles, Zoom Espagne vous attend à Séville pour vous faire découvrir la Semaine Sainte (cliquez ici pour réserver une visite guidée) ou bien les fêtes de Noël (cliquez ici pour réserver un tour des illuminations) ou encore la Feria de Abril (cliquez ici pour réserver une visite guidée).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s